fbpx

Blog

Blog Image

Hypersensibilité

  • On mai 31, 2021

« Comment faire de mon hypersensibilité un atout dans les fonctions à forts enjeux »

De toute évidence, nous ne nous rapportons pas tous aux choses de la même manière. Certains développent un rapport au monde, aux choses et aux gens qui peut sembler à première vue incongru, étrange, voire incompréhensible. Mais doit-on nécessairement concevoir cette sensibilité atypique comme un désavantage, un trouble, qui fera obstacle au bon développement de notre carrière professionnelle ?

L’hypersensibilité ou sensibilité est-elle une faiblesse pour votre croissance ?

Hypersensible. Cet adjectif ne vous évoque peut-être rien et, pourtant, vous pourriez vous-même en être un. Si nous sommes tous doués de sensibilité, si nous sommes tous à l’écoute de nos sens, cette sensibilité peut prendre différentes formes.

Par exemple, Elon Musk, PDG de Tesla et deuxième plus grande fortune du monde, a été diagnostiqué Asperger. Cette forme d’autisme peut être à l’origine de difficultés significatives dans les relations sociales et pourtant, comme le déclare l’intéressé : « Ecoute, je sais bien que je dis ou je poste des choses étranges, mais c’est justement la façon dont travaille mon cerveau ». Sa particularité ne l’a pas empêché de réinventer la voiture électrique ou de préparer un voyage vers Mars. Au contraire.

Vous pouvez vous sentir vous-même étrange, en décalage avec les autres. Il peut vous arriver de vous sentir submergé par la lumière ou les bruits, de vous sentir envahi par votre trop grande empathie. Mais avec les bons outils et une bonne compréhension du fonctionnement de votre esprit, vous pourriez faire de votre différence une force. Il est en effet important d’avoir du cœur, de le suivre et de reconnaitre sa sensibilité propre et son côté atypique.

C’est une force qu’il vous appartient dès à présent d’assumer et non de dissimuler pour en faire le moteur de votre développement personnel et professionnel.

Hypersensibilité : et si vous faisiez de votre sensibilité votre plus bel atout ?

D’accord, mais cette sensibilité peut se révéler envahissante à certains moments : elle peut être à l’origine d’importants moments de stress et d’un épuisement récurrent, ce qui n’en fait, à priori, pas une bonne alliée au travail. Une fois encore, la connaissance et la compréhension semblent être les clés pour limiter les effets néfastes d’une grande sensibilité. En effet, plus on se connait soi-même, plus on appréhende sereinement nos réactions et émotions propres.

Se poser mille questions à la minute est improductif ? Pas forcément. Un tel foisonnement est aussi indéniablement propice à la création et aux idées nouvelles. Ce sont les esprits originaux qui innovent aussi le plus facilement.

Les règles de la sociabilisation peuvent vous sembler étrange et vous avez-vous-même du mal à les appliquer, vous vous sentez constamment en décalage avec les autres. Votre comportement peut alors lui-même apparaitre incongru. Et alors ? Ce décalage ne s’effacera jamais vraiment et il serait même dommage d’essayer de le faire disparaitre. Nous ne sommes pas tous identiques et c’est tant mieux.

Il n’est évidemment pas toujours évident de gérer une telle sensibilité à fleur de peau. Cependant, une bonne connaissance de soi couplée à un environnement de travail bienveillant peut faire de cette atypie un véritable propulseur.

Il n’est donc plus question de contraindre les uns et les autres à s’intégrer, à se contraindre et à gommer leurs différences pour se fondre dans le groupe. Au contraire, une organisation saine doit permettre l’expression des sensibilités de chacun pour qu’ils puissent sereinement inventer des chemins nouveaux et donner un sens à leur vie.

Une singularité à assumer pour vivre sereinement et se propulser

Assumer d’être soi-même : un défi qu’il n’est donc jamais facile de relever.

C’est pourquoi je mets mon excellence au service des décisionnaires atypiques et hypersensibles, pour que leur singularité soit la source de leur réussite.

Mon but : l’épanouissement de mes clients et l’amélioration de leur vie ainsi que de celle de leurs proches.

Je vous invite à me rejoindre pour une conférence sur l’Hypersensibilité des Dirigeants

INSCRIPTION -> https://www.lecampus.online/conferences/pierre-arnaud-sy

Pierre-Arnaud

REMERCIEMENTS

Un grand merci aux professionnels qui ont apporté leur expérience, authenticité et leur point de vue, ainsi que leur temps précieux : Catherine LANGLET et des salariés du groupe Renault/Nissan/Mitshubishi, Cindy PINEAU, Maria-Cristina GENTILE, Anne-Sophie BEVIONE, Hélène BROSSIER, Emilie KERHAROU-PARIS, Ella BRABRA, Eloise POTTIER D., Pauline COLIN, Emmanuelle JUMEAUCOURT, Saliha BOUDJADI-BENGOUA, Hélène BROSSIER MARTIQUET, Niang KADIO, Florence DE COCCOLA, Emilie MARTEL, Gad WEIL, Marjorie PAILLON

Aux personnes ayant accueilli la démarche avec leur sensibilité : Francis MATETA, Elodie CHARDONNENS CANUEL , Laetitia FRICHET, Amandine SIMON, Julien MUSSO, Lany RZAZNAMA, Charles GUEZ, Samir BOUKHATEB, Lionel LOPES, Hanane AOUAD, Sarah TREHIN, Lulia BOBOC, Virginie RECOURA, Arno COLANTINO, Christophe CHARPENTIER, Fabien CLEMOT, Lilas GILBERT, Nicolas SOSSON, Nathalie LEFEBVRE, Caroline GOMES, Catherine FRIBOULET, Laura FERNANDEZ, Sylvain LECHESNE, Guillaume JORET, Stéphanie LAGUIGNE, Raymonda DAGHMAN, Manuel MOLINA, Julien LECOMTE, Laura ECHCHIHI, Stéphane ALAUX, Franck DUMAY, David BOURGEOIS, Hubert DE LATOUR, Christophe BUGAT, Karine BOISNARD, Véronique BOUTIGNY, Carole CRESSON, Aurélie DUFAU, Caroline TURQUAI, Nathalie BINACHON

0 comments on Hypersensibilité